Vidéo

26 novembre 2009 § 2 Commentaires

Je découvre par un livre, par le livre, la vidéo, et la page que je tourne, et l’autre encore, découvre une histoire des inventions techniques et poétiques de mes aînés, ceux qui « outilisèrent » la machine à capter des images en mouvement. Prodigieuses années, où la vidéo trame son destin face au cinéma, face à la photographie et la télévision, finissant par apporter son grain particulier au régime sensible de mes contemporains. Mes chères, pendant que vous luttez pour sauvegarder la richesse de nos expériences sensibles, je recueille la substance d’une histoire esthétique et politique qui a marqué le dernier tiers du vingtième siècle. Il était temps de savoir, Paik et Viola, Mekas et Brakhage, ce qu’ils ont fabriqué avec les entrelacements de lignes qui composent les images vidéographiques. Tant d’expérimentations techniques et formelles que j’en viens à imaginer l’art de mes aînés comme une entreprise de savants inquiets et juvéniles, cherchant désespérément à exorciser les démons de leur temps, l’holocauste, le napalm, l’oubli, la consommation télévisuelle, l’image marchandise. Je reconnais bien les signes de leur démonologie mais elle n’est pas mienne. Trop de soupçons, de défiance, d’un côté, de dilettantisme esthète de l’autre.

Je tourne la page, je découvre une nouvelle ère, celle du numérique, et toujours les mêmes refrains, les mêmes postures. Au milieu, encore en stocks, mes images de paysans coincés sur leur terre, sans autre échappatoire que les subsides fédéraux, les récoltes de maïs par deux fois l’an, et le haricot, et les poignées de main des caciques locaux à grosse moustache.

Je referme le livre, je cède un temps à la séduction des expérimentations techniques et formelles, au jeu sur les propriétés de la machine, je me prête aux interrogations abstraites du temps, de la lumière, du visible, et toujours, toujours, cet appel pressant à dénicher l’obscur clarté d’un monde qui m’était jusque là inconnu.

Voilà « Transiter », une note vidéographique, composée juste après le voyage, histoire de graver l’émoi d’un retour.

http://vimeo.com/7737335

§ 2 réponses à Vidéo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Vidéo à Mexico mon coco.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :